Actualités

Compte-rendu du séjour 2013 au Liban de la délégation de Solidarité Enfants du Liban

    « Solidarité Enfants du Liban » : compte-rendu du séjour sur place du 24 avril au 13 mai 2013.

 

      Bernard GHESELLE , président depuis 1998 de l’Association Etaploise « Solidarité Enfants du Liban » est rentré ce lundi 13 mai satisfait de cette nouvelle mission qui le conduisait pour la 18ème fois dans ce pays du Moyen Orient

      Seul cette année en raison de la crainte engendrée par l’invasion massive de syriens dans le pays ( près d’un million selon le quotidien « l’Orient le Jour » dans son  édition du 13 mai ) , Bernard GHESELLE rappelle les objectifs de ce voyage annuel : « Ce séjour est nécessaire à double titre : d’abord rencontrer chez elles les familles et les enfants parrainés pour instaurer un climat de confiance  …et sur présentation de factures contrôler le bon usage des aides données.»

   Les membres de l’Association tiennent depuis toujours à remettre l’aide en mains propres et en espèces aux mamans. « Passer par un intermédiaire n’a jamais été notre pratique car c’est ôter à la maman toute confiance  et toute dignité . Permettre à la maman d’acheter elle-même les fournitures scolaires de ses enfants , de régler elle-même l’inscription scolaire au Directeur de l’Ecole , d’acheter elle-même les vêtements pour la rentrée ,  c’est remettre la maman debout »  explique le représentant de l’Association  en précisant que la gratuité scolaire n’existe pas au Liban .

     Bien sûr il y a le risque que le montant de l’aide soit dépensé à d’autres fins mais le risque pris est modéré car l’Association demande une remise de facture qui justifie la nature de la dépense . Si la facture ne peut être présentée , l’aide est suspendue . Cette année 2 familles n’ont pas joué le jeu ce qui est peu au regard des 50 parrainages comptabilisés .

      Suite à une demande de partenariat  en France  à la Fondation MAC DONALD’S  , Bernard GHESELLE a pu rencontrer à BEYROUTH le représentant  de la Fondation . Muni d’un courrier de recommandation délivré par l’instance française , il a pu obtenir de l’homologue libanais des journées « événement » qui permettront aux enfants parrainés de passer une journée à la mer ou à la montagne avec  déjeuner et animations offerts par l’enseigne internationale …des journées de rêve , hors des rues sombres ,  poussiéreuses et sales de leur environnement habituel…où au milieu des détritus de toutes sortes pullulent rats et cafards …et où la hauteur des immeubles et leur étroite proximité empêchent le soleil de pénétrer .

       Dans le cadre de l’opération « Hamburger THE FRENCH » lancée ce mois dans le pays , MAC DONALD’S a pensé également à offrir  des tickets de repas que « Solidarité Enfants du Liban »  a donnés à des mamans de ce quartier .

      Notre étaplois était toujours accompagné dans ses déplacements de Sœur Nada , religieuse libanaise de la Congrégation des Sœurs de la Charité ,  en même  relais et témoin sur place de « Solidarité Enfants du Liban ». A l’occasion des visites chez les familles tous 2  ont  pu rencontrer un groupe de 10 réfugiés syriens , terrés dans une seule   pièce et dormant à même le sol.                                 L’échange s’est fait étonnamment  facilement   , avec Sœur Nada comme interprète . Que ce soit pour le libanais de la rue ou le réfugié syrien , les massacres en Syrie n’ont que trop duré et chacun aspire maintenant à un rapide retour à la paix. Amorcée par le peuple , la révolution syrienne , selon le libanais de Beyrouth , a vite dégénéré et l’appellation actuelle « ASL » ( Armée Syrienne Libre ) n’est qu’ « un bel emballage destiné à convaincre l’Occident de ses bonnes intentions » . En réalité , selon Anthony ABI-ZEID , jeune de 23 ans étudiant en droit et membre de la Croix Rouge , l’ASL est gangrenée par l’infiltration d’éléments parfois étrangers  issus de groupes d’AL QAÏDA et d’extrémistes islamistes qui n’ont qu’une idée en tête : faire tomber le régime de Bachar AL-ASSAD , l’actuel président syrien , pour s’en partager  le pouvoir et imposer la charia c’est à dire la suppression des libertés de toutes sortes inspirées selon eux par l’Occident et les Etats Unis : plus de musique ni de danse , interdiction aux filles d’être scolarisées , voile obligatoire pour les femmes , mesures de justice expéditives telles que membres coupés ou condamnation à mort par égorgement ou pendaison sans aucune forme de procès.

        Ce sombre avenir , le libanais le craint beaucoup . Et selon Anthony ABI-ZEID , notre jeune étudiant et ancien parrainé de l’Association Etaploise , «  Entre le président syrien qui représente le MAL et  sa chute qui amènera la CATASTROPHE dans le pays avec un pouvoir de type iranien  , le peuple libanais dans sa majorité opte sans hésiter pour le MAL ». Anthony ajoute que dans l’autre cas , beaucoup de libanais tenteront de fuir le pays et que la France qui a accepté de fournir des armes à l’ASL est décidément bien naïve . Dans une analyse plus large , certains libanais affirment que toutes ces divisions sont savamment orchestrées par l’Europe et les Etats-Unis pour maintenir l’ensemble des pays arabes en situation d’infériorité donc de dépendance .

        Bernard GHESELLE a écouté prudemment et n’a jamais pris position , sa présence au Liban étant motivée par des raisons de toute autre nature.

        Le président Etaplois est rentré satisfait de sa mission qui l’a conduit à vivre presque 3 semaines au milieu des familles du quartier de Nabaa . Ce  quartier le plus pauvre de Beyrouth où les misérables conditions de vie des habitants sont le terreau sur lequel proliférent trafic de drogue , prostitution et

jeunes en mal de vivre susceptibles d’être enrôlés tôt ou tard par des réseaux terroristes.

        Bernard GHESELLE exprime son regret voire sa révolte que le pays ne prenne davantage en considération ses plus pauvres : pas de RSA , pas de CMU , d’allocations familiales , d’aides sociales , d’indemnités de licenciement ou de congés …Oui la misère dans le pays  impose des conditions de vie beaucoup plus difficiles qu’en France et c’est à l’honneur de la France que de pouvoir encore être présente via des ONG pour soulager les souffrances de mamans et d’enfants , toujours les plus exposés. Ce qui est aussi difficile voire insupportable c’est de voir des cancéreux sans traitement médical ou qui doivent l’interrompre faute de moyens .

        L’Association Etaploise , comme chaque année au retour de ce voyage , enverra des appels au don à ses sympathisants pour l’aider à poursuivre sur place ses engagements . Outre les parrainages d’enfants et de jeunes pour le financement de leur scolarité ,  « Solidarité Enfants du Liban » intervient aussi , mais dans une moindre mesure et s’il y a vraiment nécessité,  pour aider au paiement de loyers ou à celui de frais médicaux.

           Toute personne qui désire s’y associer sera bien sûr la bienvenue. Prière d’envoyer tout don à :

                           Solidarité Enfants du Liban

                                3 , allée des chevreuils

                             62630 – ETAPLES/MER.

            Contact au 03.21.94.92.20 ou au 03.21.94.04.37

 

       L’Association étant reconnue , toute forme de don sera suivie dans les jours qui suivent de l’envoi d’un reçu fiscal permettant une déduction de 66% du  montant des impôts sur le revenu.

 

A propos

Solidarité enfants du Liban

Education à la paix pour un Avenir Meilleur
Actions: parrainages d'enfants , bourses , aides à des mamans d'un quartier très pauvre de BEYROUTH
Spécificités : fidélité dans l'accompagnement afin d'aider réellement à la (re)construction des personnalités.
Tout don fait l'objet d'un reçu fiscal pour déduction de 66% du montant de l'impôt sur le revenu.

Nos coordonnées

Solidarité enfants du Liban
Président Bernard Gheselle
3, Allée des Chevreuils
62630 ETAPLES SUR MER
Tél : 03 21 94 92 20
Envoyer un email